Dénomination: Pliant
Artisan: Cyril Boisset
Longueur totale: 192 mm
Longueur de lame: 85 mm (dont 83 mm de tranchant)
Epaisseur de lame: 3 mm
Type acier: acier carbone 90mcv8
Manche: côtes ébène, platines acier inox, ressort XC75
Système: pompe arrière
Origine: France
Achat: occasion

Une jolie découverte avec ce couteau, la ligne est vraiment très belle, avec un manche extrêmement agréable en main de part sa finesse et son design.

Un manche avec de superbes plaquettes en ébène qui ont été posées légèrement en retrait des platines, j’adore ce contour ainsi créé qui souligne la très belle ligne du design. La lame est en 90mcv8, un acier carbone que j’apprécie beaucoup pour ses qualités de coupe, mais aussi pour cette patine très colorée qu’il prend dès les premières utilisations (un XC passera plutôt au gris quasi direct). Mon seul regret, j’aurais quand même aimé avoir le poinçon du coutelier sur la lame… c’est pas capital mais bon, un peu dommage cette absence, surtout que la réalisation de cette lame est vraiment fine avec cette émouture parfaite et ce très joli contre-tranchant !

On voit que les plaquettes ont été contournées pour marquer l’emplacement des doigts, ceci n’étant certainement pas étranger au confort ressenti à la prise en main. Elles sont aussi parfaitement symétriques de chaque coté.

Le couteau bénéficie d’un système de pompe arrière, la lame se bloque et elle est relâchée par pression sur cette « pompe » qu’on voit sur la photo du dessus en gros plan. C’est un système assez compliqué, demandant plus de précision d’ajustement qu’un cran simple pour fonctionner de manière fluide… et il ne suffit pas que la lame soit juste relachée, il faut aussi garder un certain ressort pour que le lame reste bien en position une fois repliée. Au passage, on voit comme le ressort en XC75 a rapidement pris sa patine grise. Mais pour vous montrer un système pompe réussi, rien de mieux qu’une petite vidéo :

Ainsi donc, un système pompe arrière bien réalisé et s’amuser avec le couteau en devient assez addictif… pour le reste des ajustements c’est aussi très bon comme la liaison lame-ressort que l’on peut voir en macro ci-dessous :

En résumé, un petit couteau vraiment sympathique et donc une très belle découverte comme je disais en intro. En plus je trouve que ce design fait vraiment « pirate », c’est évidement subjectif mais cela rajoute un cachet supplémentaire avec mon métier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire