Dénomination: Pliant cran forcé
Artisan: Rémi Lavialle
Longueur totale: 186 mm
Longueur de lame: 85 mm (dont 83 mm de tranchant)
Epaisseur de lame: 3 mm au plus épais
Type acier: acier carbone XC100
Manche: marronnier d’Inde stabilisé et mitre laiton
Système: Cran forcé
Origine: France
Achat: Neuf

A la réception de mon premier Déclic, j’en suis tombé amoureux fou (description ici: https://siamandseas.com/portfolio/declic-de-remi-lavialle/), alors lorsque j’ai vu celui-ci publié par Rémi en disponible et avec cette mitre laiton (moi et le laiton…), je n’ai évidemment pas hésité une seconde !

Je ne vais pas reprendre tous les avantages décrits dans le précédent article pour ce design puisqu’il reste identique, attachons nous plutôt à l’esthétique de ces matériaux. En plus de cette superbe mitre celui-ci bénéficie d’un bois que je ne connaissais pas, le marronnier d’Inde, qui a été stabilisé gage de longévité dans le temps sans risque de fissure.

Ainsi ondé, ce bois est vraiment magnifique et me rappelle un peu le bois d’amourette, mais évidemment en beaucoup plus clair, une couleur claire qui s’accorde d’ailleurs si bien avec le laiton de la mitre ! La lame est en acier carbone (of course), un bon XC100 qui a déjà pris une légère patine et donc s’accorde ainsi beaucoup mieux qu’un inox avec la mitre laiton.

Parlons quand même un peu des ajustements et de la qualité de finition, alors comment dire… pas de surprise avec Rémi Lavialle tout est toujours perfection et les photo proxy parlent d’elles-mêmes…

Pfouuu…

Et Re-Pfouuu….

Et cette mitre ! Design de la lame aussi… j’adore !!!

Maintenant couteau fermé, une vrai beauté encore, une ligne loin d’être simple avec pas mal de décrochées, de courbes différentes mais le tout formant un ensemble si cohérent, si esthétique au regard, un vrai régal.

Arch, j’ai un peu tardé avant de vous le présenter car acquis il y a déjà un bon bout de temps… la covid, mon éloignement forcé pendant 2 ans, tout ça quoi… mais enfin rentré chez moi il était temps de vous dévoiler cette merveille, et la légère patine qu’il a pu ainsi prendre vous le fait découvrir encore plus beau je pense, le genre de couteau qui s’embelli à chaque année qui passe 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire