Dénomination: Pliant EDC
Design: Elijah Isham
Longueur totale: 143 mm
Longueur de lame: 66 mm (dont 63 mm de tranchant)
Epaisseur de lame: 3 mm au plus épais
Type acier: acier inox m390
Manche: G10 noir insert fibre de carbone
Système: Système bille de rétention, ouverture LIP
Origine: Chine
Achat: Neuf

Elijah Isham est un designer en vogue pour ses dessins très futuristes avec des couteaux qui semblent arriver d’une autre dimension, souvent des couteaux imposant par leur taille, bref des couteaux que l’on ne peut pas sortir n’importe où, sauf à vouloir effrayer tout le monde autour… D’ailleurs, je ne suis pas vraiment fan personnellement.

Mais avec ce Blackstar grosse surprise, un tout petit slipjoint avec un design recherché, mais en restant dans une ligne assez classique. Du coup, au lieu d’un couteau effrayant, on a là un petit couteau tout mignon !

La fabrication est chinoise, je ne suis pas sûr de quelle compagnie, peut-être WE Knife à la vu des collaborations précédentes de Elijah Isham, mais en tous cas elle est très soignée et les matériaux sont de toute beauté. D’ailleurs, la lame porte le poinçon d’Elijah et aucun autre. Cette lame est en acier inox m390, un de mes préférés.

La mécanique est aussi surprenante, c’est une sorte de système à bille de rétention : il y a un liner titane intégré à l’intérieur du manche et en appui constant sur la lame avec une petite bille qui vient s’insérer dans un petit logement creusé dans cette lame, deux trous en fait (un pour la position ouverte et un pour la position fermée). La rétention est très efficace et ce système, plutôt qu’un système à cran ou à friction, permet de flipper la lame façon LIP et ça marche très bien ! Ainsi, le couteau bénéficie d’une ouverture/fermeture à une seule main.

Vraiment joli ce petit couteau, comme un « traditionnel-moderne » ! Cela parait contradictoire mais Elijah a en effet réussit a faire coïncider l’esprit du slipjoint traditionnel américain de petite taille avec un design très moderne, une très jolie ligne, et un système d’ouverture à une seule main ingénieux… une belle performance donc.

D’ailleurs, on le voit là rangé dans ma pochette EDC habituellement utilisée pour mes petits folders américains de Great Eastern Cutlery (GEC), il y trouve parfaitement sa place et donc aura pour moi le même usage ! Enfin, le couteau a été fabriqué en quantité très limitée il me semble, et à priori il est déjà en rupture de stock partout… peut-être un collector 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire