» Arrivée du X-Pro 2 et remaniement total !

Arrivée du X-Pro 2 et remaniement total !

Arrivée du X-Pro 2 et remaniement total !

Je viens d’acquérir le X-Pro 2, fleuron actuel de la gamme Fuji, et vais attendre de l’avoir bien pris en main avant de faire une petite review qui sera d’avantage un retour d’expérience sur mon ressenti personnel plutôt qu’un test purement technique, comme j’ai d’ailleurs déjà fait pour mes autres boitiers…

L’achat n’a pas été totalement compulsif même si l’annonce d’un nouveau boitier est toujours excitant, c’est un achat qui va faire évoluer l’utilisation du matériel Fuji que j’ai à ma disposition et qui a donc été préalablement bien réfléchie en ce sens. Mais quelle est-elle cette utilisation ? C’est le sujet de cet article, qui inspirera peut-être certains « en plein doute » de savoir si ils craquent maintenant pour le X-Pro 2 ou si ils vont attendre le X-T2, ou encore si ils vont revendre leur materiel Fuji actuel pour cause de double emploi, etc…

Alors voilà, en fait c’est très simple et on commence par la photo d’entête : le X-Pro 2 et les quelques fixes que je possède, soit XF14, XF16, XF23, XF35 et XF56 (une petite parenthèse HS et peut-être une idée pour certains… j’ai donné le pancake XF27 à mon épouse pour un X-A2 que je lui ai offert au même moment, ça a aidé l’achat d’un nouveau boitier pour moi en assurant la paix du ménage ahahah… en espérant aussi qu’elle prenne ainsi goût à la photo et que nous puissions partager cette passion ensembles dans le futur !)

Cet ensemble va dorénavant être celui de toutes mes sorties photos en ville et sur les marchés, à chaque fois que je pars dans le but unique de faire de la « photo plaisir », c’est à dire que je déambule l’appareil en main avec l’esprit entièrement focalisé sur l’éventuel cliché que je pourrais prendre, notamment des « candid portraits » comme disent les anglais. En ce sens, le format façon télémétrique et la taille réduite du X-Pro 2 facilitent vraiment l’immersion dans la rue, aident à passer inaperçu ou en tous cas, suppriment totalement le coté agressif d’un gros boitier avec son gros zoom, je l’ai déjà bien expérimenté avec le X100T.

D’ailleurs, cela m’amène au point essentiel dans le choix du X-Pro 2 : c’est aussi l’expérience du X100T qui m’a fait goûter au plaisir de regarder la rue à travers l’OVF plutôt que l’EVF ! Le X-Pro 2 est quand même le seul mirrorless au monde ayant un OVF hybride (hybride parce qu’il a la possibilité d’afficher une mini fenêtre EVF dans le viseur OVF, pour confirmer le point de focus notamment, et parer ainsi le problème de la parallaxe inhérent à tous les formats télémétriques). J’ai pris goût à l’OVF pour plusieurs raisons: les variations de lumière ambiante ne sont plus gênantes, la vision possible en dehors du cadre de la photo permet de mieux appréhender le moment de déclenchement le plus juste, mais surtout, je vois ainsi le rue « telle qu’elle est » et cela facilite encore d’avantage l’immersion.

Donc pour résumer, le choix du X-Pro 2 pour moi c’est le choix du format télémétrique qui convient particulièrement bien aux focales fixes, la discrétion avec un petit côté rétro et bien sûr l’OVF ! Sans oublier quand même les caractéristiques internes de pointe (capteur, processeur, AF) qui le distinguent du X-Pro 1.

Passons maintenant au X-T1: le revendre ? Non, le garder mais pour une utilisation différente !

L'ensemble pour la polyvalence ! L’ensemble pour la polyvalence !

Il y a des moments où la polyvalence des zooms reprend le dessus par rapport au plaisir d’utiliser des focales fixes… Je pense notamment aux photos de famille, aux anniversaires, aux baptêmes ou aux mariages, etc… Le fiston qui joue son premier match de foot ou la petite dernière qui monte sur les planches pour son spectacle de fin d’année à l’école… Je pense aussi aux photos de vacances, où il faut suivre la troupe tout en essayant de glaner quelques photos qui seront autant de souvenirs pour toute la famille… Pour toutes ces photos, ce ne sera pas tant l’esthétique qui comptera, mais plutôt d’avoir pu prendre la bonne photo au bon moment ! Malgré tout, c’est évidemment mieux si les photos sont belles et c’est là que rentrent en jeux les zooms Fuji à focale fixe f2.8, je veux parler des XF16-55 et XF50-140 : la polyvalence tout en gardant une qualité d’image très proche des focales fixes ! Montés sur le X-T1 avec grip, cela forme un ensemble très équilibré, le grip aidant à cet équilibre mais étant aussi très pratique pour augmenter l’autonomie avec une batterie supplémentaire. L’ensemble est forcément plus encombrant et plus lourd que le X-Pro 2 + focale fixe, mais il reste largement avantageux si on compare avec des ensembles DSLR équivalents, soit un gros boitier et un zoom à f2.8 énorme.

Le troisième zoom sur la photo est le XF10-24 f4 car l’autre utilisation que j’ai dédiée à cet ensemble est la photo de paysage. C’est personnel, mais je suis plus à l’aise avec le format du X-T1 (façon mini reflex vs télémétrique du X-Pro 2) pour la photo de paysage. Il y a aussi un autre avantage très important : j’utilise beaucoup l’écran LCD inclinable pour les photos de paysage sur trépied. Par contre, si quelqu’un de chez Fuji lit par hasard cet article, mais bon sang, à quand un 10-24 WR ??? Cela me parait en effet tellement évident que le 10-24 aurait dû être un des premiers objectifs à recevoir une version « tout temps », plus que tous les autres car c’est bien en photo de paysage que l’ensemble appareil + objectif peut essuyer une brusque averse alors qu’il est planté sur son trépied, ou que le même ensemble recevra sable et poussières les jours de vent…

Enfin, lorsque je repartirai en mer pour travailler (voir les photos de mer dans la galerie dédiée), c’est cet ensemble qui partira avec moi: je suis limité en volume et en poids tout en ayant besoin de la plus grande flexibilité possible, je ne peux pas me permettre d’emporter X-Pro 2 et sa collection de fixes, même si je sais déjà que ça va être dur de les laisser derriere moi !

Voilà, on arrive à la fin de l’article, chaque ensemble a ses avantages et son utilité propre… Mais quand est-il du petit X100T ?

Mon boitier d'amour ! Mon boitier d’amour !

À l’achat du X-Pro 2, on m’a plusieurs fois demandé : maintenant que tu as l’OVF sur ton boitier principal, tu vas revendre le X100T ? Certainement pas ! J’ai vendu le X100 pour le X100s, puis revendu après avoir acquis le X100T, mais c’est un appareil qu’on ne revend pas si on n’a pas déjà son remplaçant en main 🙂

Plus sérieusement, le X100T sera toujours l’appareil que j’emporte partout avec moi, surtout lorsque je n’ai aucun plan photo en partant… Il me suit, parfois je ne le sort même pas du sac, mais j’aime l’avoir toujours proche et, quand il sort du sac, il ne me déçoit jamais ! Vous pensez que j’exagère ? Peut-être un peu, mais c’est le seul appareil qui ait jamais déclenché un attachement aussi fort chez moi, IL EST SPECIAL !

Et puis plus concrètement, vu sa petite taille je vais l’ajouter à mon barda avec l’ensemble X-T1 lorsque je partirai en mer, ça me permettra de photographier léger si j’ai la chance de faire une petite sortie en escale…

L’article est plus long que ce que j’avais prévu, merci et bravo si vous avez lu jusqu’au bout !

Et si vous êtes arrivé jusqu’ici, laissez donc un petit commentaire, j’y répondrai avec plaisir 🙂

NOTE de l’auteur (update 2017): ne jamais dire jamais… j’ai finalement revendu mon X100T en 2017 ! Pourquoi ? Le 23 f1.4 est un merveilleux objectif mais il est assez volumineux et lourd, ce n’est pas lui qui aurait pu me convaincre d’abandonner mon petit X100T. Par contre, toujours en évolution, Fuji a sorti un 23 f2 WR et là, ce fut le coût de foudre qui a sonné le glas du X100T: avec le couple X-Pro et XF 23 f2, j’ai retrouvé les mêmes sensations tout en ayant un ensemble beaucoup plus réactif et la propriété « weather resistant » a fini de me convaincre (avec le climat tropical de la Thaïlande, c’est quand même bien utile)

Autre changement, le X-Pro2 m’apporte un plaisir d’utilisation tellement similaire au X100T lorsque le 23 f2 ou le 50 f2 sont monté dessus (c’est à dire le vrai plaisir de faire de la photo pour moi), que je n’utilisais plus du tout le X-T1 ni les zooms… alors le X-T1 est parti aussi et les zooms prennent la poussière ! J’ai toujours du mal à revendre des objectifs me disant « on ne sait jamais », donc je mesure périodiquement la couche de poussière et un jour prochain, on verra… 😉

© AxelPERI2015 All rights reserved Haut
Retour